ِسُبْحَانَ اللَِه و بِحَمدِهِ عَدَدَ خَلْقِهِ و رِضَا نَفْسِهِ وزِنَةَ عَرْشِهِ و مِدَادَ كَلِمَاتِه
user_mobilelogo

L'ISLAM

Témoignage

N'hésitez pas à nous contacter pour nous aider à améliorer le site.

بِسْمِ اللَّـهِ الرَّحْمَـٰنِ الرَّحِيمِdecorarabesqueD2decorarabesqueG2

 

La pseudo démocratie


Allah azawajalb, a dit : "Est-ce donc le jugement du temps de l'Ignorance qu'ils cherchent ? Qu'y a-t-il de meilleur qu'Allah, en matière de jugement pour des gens qui ont une foi ferme?" (Coran 5/50).

La réapparition de l'Oumma Islamique et ses désirs de revivre d’une façon islamique dans toutes ses affaires est devenue évidente. Ceci s'est manifesté dans la renaissance de l'Islam comme religion politique, qui doit affirmer son autorité au-dessus des affaires de l'Homme. En effet, le fait que l'Islam est politique, a besoin d'un gouvernorat reprensenter par une assemblée (majles) avec à sa tête un calife, afin d'appliquer les règles et les lois islamiques qui ont été détaillées dans le Qur'an et la Sounna, sont des conclusions évidentes.

Délaisser la loi d'Allah azawajalb à des conséquances, c'est l'injustice qui rêgne.

Lors de la crise mondiale 2008, le dicours du FMI reconnait que les économies islamique ont été épargnés par la crise et recession mondiale. Mais ce n'est pour autant qu'ils ont revu leur politique d'exploitation et d'asservissement envers les peuples ; il n'y a qu'à voir la Gréce comment il leur ont imposé leurs politique et ces conséquances sur le peuple.

L'état sioniste d'Israël qui colonise la Palatine asservie tout un peuple politiquement, économiquement et socialement, sous le regard bienvaillant de tous ces pays soit dissant démocratiques et civilisés. Malgrés les cris d'alarme du peuple et des différentes ONG internationnale, la caravane passe, le chien abois ou bien carrement la politique de l'autruche.

Des peuples entiers sont massacré ou colonisé par l'éxtémiste politique, ethnique ou religieuse sous le regard de tout le monde. Des exemples, le Tibet, les Tibétains par la Chine ; le Cameroun, les Bamilékés massacré par les Sagaies ; la Birlanie, les Rohingyas par les soldats birmans ; le Rwanda, les Tutsis par les Hutus ; la Chine, les Ouïghours par l'armé chinoise ; les Etat Unis, les indiens d'amerique par les colons, etc...

En France, c'est la pire des hypocrisies qu'on constate, le slogan "ÉGALITÉ, FRATERNITÉ ET LIBERTÉ" n'est là que pour le décor. La France est un pays qui rackette son peuple pour soit dissant le bien-être de celui-ci. L'impots en France est le plus élévé au monde, où les taxes sont à tous les niveaux, bientôt on vous demandera de payer pour l'air que vous respirez. N'en parlant de la justice et de la liberté.

Alors le faite d'utiliser les lois légiféré par ces démocratie ou de participer de loin ou de prés a leur instances n'est pas de l'étique islamique. Cette démarche est malheureusement entachée de confusion qui existe chez certains éléments de la Oumma islamique qui sont sincères dans leurs efforts et nobles dans leurs buts. Mais, Ils n'ont pas compris l'erreur du chemin tracé par tout ces démocrates et capitalistes. Ils justifient la participation à leurs gouvernement, partageant la puissance avec eux, votant pour eux et s'alliant avec les partis politiques de mécréance. Ils disent que l'intention est pure ; Ils citent les nobles mots du Messager d’Allah saws quand il saws a dit : "les actions ne valent que par les intentions." (Sahih Al Boukhari). Mais ce qu'ils oublient est que l'intension seul ne justifie pas leurs actions.

Imam Ghazali (r.a.) a dit : "Les péchés ne changent pas leur nature par l’intention. Ainsi les ignorants comprennent cela de la généralité de son dire saws : "les actions ne valent que par les intentions." Ils pensent qu'un péché peut être transformé en obéissance par une bonne intention, telle que nourrir une personne dans le besoin avec l’argent d’un autre ou de construire une école, une mosquée avec de l'argent illicite, son intention étant de faire le bien, mais qu'en est-il du moin ?. C'est toute l'ignorance ; et l'intention n'a aucun effet en éliminant une injustice par une autre injustice. En fait les choses qui causent ceci au cœur sont le plaisir caché et le désir intérieur… Par conséquent son énonciation que : "les actions ne valent que par les intentions" appartient à l’obéissance de choses permises (Mubahaat), mais par un de péchés. C'est parce que l'obéissance peut être transformée en péché par la (fausse) intention. De même, le Mubaah (permis) peut-être transformé en péché par la (fausse) l'intention. En revanche, un péché ne peut jamais être transformé en obéissance par (la bonne ) intention. (Imam Al Ghazali, "Ihya Ulum Al-Din" Vol.4).

Imam Shatibi (r.a.) a dit dans son " Al-Muwafaqat fi Usul al-Ahkam" que : "L'objectif derrière la Chari'a est de libérer l'individu de ses désirs afin d'être un vrai serviteur d'Allah et c'est la véritable Maslaha (avantage). Violer la Chari'a sous le prétexte de suivre les objectifs de base ou les valeurs (Maqadis) de la Chari'a est comme celui qui s'inquiète de l'esprit sans le corps, et puisque le corps sans esprit est inutile, donc l'esprit sans corps est inutile aussi."(page 25)

Par conséquent, voter pour n'importe quel parti politique qui fonctionne dans un cadre démocratique n'est pas permit. Voter pour un parti dans les systèmes occidentaux, indépendamment d'un but noble et de l'exactitude de l'intention, est quelque chose qui contredit les bases de ce que "être un musulman".

Ceci ne signifie pas que les élections ne sont pas autorisées. Afin de gagner le consentement de la Oumma où la représentation des musulmans en général en choisissant le Majlis de la Oumma (dans un califat légitime). De même, les élections pour élire un calife (Khalifah), le chef des musulmans. En effet il est plus que probable que le Khilafa, dont le retour est imminent par la volonté d'Allahazawajalb, utilisera le mode de scrutin, car il facilite l'expression de l'opinion des masses.

La règle de l'Homme contre la règle d'Allah azawajalb.

Le système démocratique à l'occidentale, cette définition est susceptible d'interprétations. il n'existe pas de définition communément admise de ce qu'est ou doit être la démocratie, car cette définition est toujours manipulée par le politique qui l'utilise comme slogan à des fins politiciennes. C'est comme le mot "laïcité" qui est interprétation et galvoder par tous ces politiques prétendument démocrate ou les islamophobes, à leur convenance suivant le contexte.

La démocratie en principe signifie que l'homme est libre de choisir des règles et des lois, et qu’il les contrôlent totalement. Essentiellement la base principale de la démocratie est le rejet du droit d'Allahazawajalb, de légiférer. Par conséquent l'Homme peut décider de décréter un texte de loi qui le satisfait et satisfait son égo. Ainsi, par exemple, dans certains pays musulmans, les boîtes de nuit, les débits de boissons alcoolisés sont fermés pendant le Ramadhan et réouvrent après le Ramadhan. Dans la législation du pays musulman on légalise l'intéret et appliquent les règles des banques occidentales. En Occident, ces prétendus démocraties sont plus que tourmentés pour décider, s’il faut permettre l'avortement ou non, s’il faut permettre le mariage entre homoséxuelles et même de l'age légale des rapports homosexuels d'une jeune adolescente. Et le pire, c'est la volonté d'abolir le genre humain en stériotipant le comportement de l'enfant vers la confusion des genres en orientant son libre choix du sexe et de son comportement.

Dans les sociétés démocratiques, on insiste sur le fait que l'Homme a le droit de décider des législations en arguant le slogant "le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple", indépendamment des commandements d'Allah azawajalb. Ainsi l'Homme est l’unique arbitre pour accepter des valeurs libérales, mettre fin à la vie d'un foetus, soumettre durement un peuple à la faim et l'exploitation, soumettre à la dépendance alimentaire le monde entier au nom du développement. Le principe fondamental ici est que l'Homme se donne le droit de légiférer et de faire des règles et des lois à l'instare des lois édictée par Allah azawajalb. Des individus sont élus et nommés dans les votes du peuple (ignorant la plus part du temps) pour promulguer, débattre, contrôler et décréter des lois. La base de la législation est la décision majoritaire de ces personnes choisies, qui édicteront des lois selon leurs propres principes, parti politique, intérêts financiers et leurs préférences.

Cette démocratie est donc contradictoire aux bases mêmes de l'Islam et de sa croyance de base qu'Allahazawajalb, est Le maître souverain et Le seul qui puisse déterminer la législation, les règles et les lois comme Il azawajalb, l’entend et l'humanité, n'a aucun droit excepté d'écouter et d’obéir aux ordres d'Allah azawajalb.

Allah azawajalb, dit : "…Le pouvoir n'appartient qu’à Allah…" (Coran 12/40).

Ceci établit clairement qu'Il est le législateur unique. L'Islam, comme une religion pur, ne devrait pas être déshonoré en recherchant la décision majoritaire (législateurs), que ses lois soient valides ou pas. Le musulman peut débattre seulement de l'application et exécution de la loi divine. Ces lois viennent du législateur Allahazawajalb, et exigent l'exécution immédiate. C'est un principe de la 'Aqeedah islamique (dogme fondamental, tawhid), qu'Allahazawajalb, est la source de tout les Ahkam (lois).

Allah azawajalb, dit : " Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir…" (Coran 33/36)

Ceci devrait mentrait clairement que participer de quelconque manière aux élections d'un système pseudo démocratique ou pour un quelconque parti est quelque chose qui est un interdit majeur (haram) indépendamment de l'avantage (Maslaha) ou des gains que l’on peut en tirer en les faisant. C'est quelque chose dont les principes sont en directe opposition avec l'unicité vouée à Allahazawajalb.

La jurisprudence islamiques sont le Coran et la Sunna, le Prophète saws, lorsqu’il envoya Mu‘âdh au Yémen, approuva son intention de "mettre toute (son) énergie à formuler (son) propre jugement" au cas où il ne trouverait pas d’indication dans les textes du Coran et de la Sunna. Cet effort personnel entrepris afin de comprendre la source, d’extraire les règles ou, en l’absence d’indication textuelle claire, de formuler des jugements indépendants, est ce qu’on appelle ijtihâd dans le domaine de la jurisprudence islamique. Le principe général (sur lequel les oulémas s’accordent unanimement) selon lequel il n’y a pas d’ijtihâd là où il existe un texte explicite dans les sources. Cela signifie que s’il existe un verset coranique explicite, dont le sens est évident et ne peut donner lieu à aucune hypothèse ni interprétation.

Allah azawajalb, dit : " Non!... Par ton Seigneur! Ils ne seront pas croyants aussi longtemps qu'ils ne t'auront demandé de juger de leurs disputes et qu'ils n'auront éprouvé nulle angoisse pour ce que tu auras décidé, et qu'ils se soumettent complètement (à ta sentence)." (Coran 4/65).

Ainsi il est clair que les humains doivent se soumettre à cette loi, et ne peuvent la contester.

De même Allahazawajalb, le Très Sage, a dit : "O les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement. Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-là à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier..." (Coran 4/59).

Ce verset ordonne clairement aux musulmans de se référer seulement à Allahazawajalb, et à Son Messager saws, dans toutes les affaires. En conséquence toutes les affaires qui regissent notre vie ici bas quel quelle soit, petite ou grande, doit étre vu et ligiférer par la loi d'Allah azawajalb.

Allahazawajalb, dit aussi : "... Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, les voilà les mécréants." (Coran 5/44).

Ibn Abbas radi allahu anhu, a dit dans son Tafsir à propos de ce verset que quiconque nie un jugement définitif d'Allah azawajalb contenu dans la Chari'a est un kafir (mécréant). Celui qui dit que la loi de l'Homme est meilleure que la loi d'Allahazawajalb, est un kafir. Celui qui dit que les lois de l'Homme sont aussi bonnes et justes que les lois d'Allah azawajalb, est un kafir. Ibn Abbas radi allahu anhu a également dit que celui qui ne nie pas les Houkm d‘Allah azawajalb, mais croit qu'il est permis de légiférer par autre que ce qu’Allahazawajalb, a révélé est un kafir parce qu'il renie que le droit de légiférer est seulement pour Allahazawajalb.

Allahazawajalb, dit aussi : "Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses messagers, et qui veulent faire distinction entre Allah et Ses messagers et qui disent : "Nous croyons en certains d'entre eux mais ne croyons pas en d'autres", et qui veulent prendre un chemin intermédiaire (entre la foi et la mécréance), les voilà les vrais mécréants! Et Nous avons préparé pour les mécréants un châtiment avilissant." (Coran 4/150-151).

Ô Musulmans ! Ô vous à qui Allah azawajalb a donné la force avec l'Islam !

Allah azawajalb dit : "Vous êtes la meilleure communauté, qu'on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah..." (Coran 3/110)

Ces régimes colonialistes, après que nous ayons combattu leur présence sur nos terres avec beaucoup de souffrance et de sang versé, ils ne sont pas arrivés à éradiquer notre dignité musulmane. Mais, ils ont laissé une chose pire que le colonialisme physique et matériel, leurs venins, le colonialisme des esprits. L'appel de l'intégration est un appel pour une soumission supplémentaire de la volonté des musulmans. Les Occidentaux ont consolidé leur équilibre dans le monde islamique, en nommant beaucoup de chefs, des marionnettes qui favorisent les systèmes démocratiques et autocratiques sur nos terres, et en appliquant l'exécution de tout ce qui est autre que l'Islam. Comme un serpent, ils ont répandu leur poison dans nos terres et dans nos esprits. Cet appel doit être rejeté, parce que c'est un appel pour emporter la clarté de notre vision, l'exactitude de notre appel, la pureté du notre religion et la sincérité de nos cœurs. C'est un appel pour coloniser nos esprits avec les fausses idées occidentales de la démocratie et de ce qui y ressemble.

Ne désespérez pas ! Faites de votre mieux pour le retour de l'Islam dans le champ de bataille quotidien de la vie, pour étre capable de nous réformer et étre à la hauteur de notre belle religion et pour porter l'appel au monde comme nos prédécésseurs. Ne suivons pas les nafs (désirs) et de persévérer patiemment pour le retour de l’Islam qui sera un guide pour toute l’humanité. Ne laissez pas le désespoir emporter le meilleur de vous et essayer de faire plaisir au ignorants en faisant des compromis et à les flatter. Bientôt nous serons témoin des grandes victoires de l'Islam, et votre faible position sera renversée, et tout ce que nous avons vu de pauvreté, de déshonneur et d’humiliation vous seront ôtés. Sachez que la victoire vient avec la patience. Et la patience ici doit se limiter aux ordres d'Allahazawajalb.

Allah, Soubhanahou wa Ta’ala, a dit:

"... Et Allah est souverain en Son Commandement: mais la plupart des gens ne savent pas." (Coran 12/21).

Dieu est plus savantband deco

Je demande humblement à Allah azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

Allah1