La vie commerciale

L'islam a des valeurs et des principes à suivrent, ne jamais tromper dans la marchandise, c'est un postulat. Les transactions doivent être courronner par la justice, l'équité, la transparence et le consentement mutuel des contractants.

On pourrait définir les transactions étants des règles légales relatives aux accords passés entre deux parties ou plus, à l’issu desquels découlent des échanges de biens, de services ou autres. Puisque nul ne peut se passer de ces échanges, il se doit de connaître les règles liées à l’opération qu’il souhaite concrétiser. D’où l’importance de l’apprentissage de cette science qui concerne le quotidien du musulman. Combien s’engagent dans des transactions sans en connaître le statut légal, comme c’est le cas des transactions usuraires que l’on ignore ou habille sournoisement par des prétextes sans fondemant.

Sur les principes précités, on peut dire que toutes les ventes sont permises à l’exception des choses qui sont interdites comme la dissimulation, la falsification, le dol, la tromperie, le fait de cacher les défauts, de mélanger la basse qualité avec la bonne, de taire, à propos de la marchandise, ce dont la mention déplairait à l’acheteur, la vente sur pieds des fruits et légumes, vendre un produit dont en est pas en possession, la vente à terme à paiement anticipé, le stockage spéculatif de toute marchandise,  ou diminuerait le prix de vente.

En ce qui concerne les transactions, Allah azawajalb, nous met en garde contre les biens gagnés par des moyens illicites et ce dans une infinité de versets coranique. Parmi ces derniers nous pouvons citer les suivants :

Allah azawajalb dit : "Ô les croyants! Que les uns d’entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu’il y ait du négoce (légal), entre vous, par consentement mutuel" (Coran 4/ 29)

Allah azawajalb dit : "Et ne dévorez pas mutuellement et illicitement vos biens; et ne vous en servez pas pour corrompre des juges pour vous permettre de dévorer une partie des biens des gens, injustement et sciemment". (Coran 2/188)

Les biens que nous possédons et que nous utilisons pour vivre appartiennent à Allah azawajalb. Il nous les a confiés pour que nous en fassions usage conformément à Ses ordres.

Si tu veux qu'Allah azawajalb face que ton commerce soit prolifique, soit honnête. Puisque c’est Allah, Al Razzaq (qui accorde la subsistance) et que vous désirez être comblé de Ses richesses, alors dépensez en aumône sincère, Son retour ne sera qu'encore meilleur et plus abondant.

Allah azawajalb dit : "Ô mon enfant, fût-ce le poids d’un grain de moutarde, au fond d’un rocher, ou dans les cieux ou dans la terre, Allah le fera venir. Allah est infiniment Doux et Parfaitement Connaisseur. Ô mon enfant, accomplis la Salât, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise!  Conseilla Lûqman à son fils. (Coran 31/16-17)

 

Wa Allâhou A’lam
Allah azawajalb est le plus savant

band deco


Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Ton serviteur et Messager, notre Prophète Mohammed saws, qu’Allah azawajalb soit satisfait de ses successeurs (califes) bien dirigés, les imams bien guidés : Abou Bakr, 'Omar, 'Outhman et Ali radi allahu anhum et tous les autres compagnons radi allahu anhum et ceux qui les ont succédés et ceux qui ont succédé à ceux-là sur le même chemin jusqu’au jour de la résurrection.

Je demande humblement à Allah azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.