Arabesque haut

La mouvance féministe

Arabasque haut

Le féminisme est un ensemble de mouvements, d'idées politiques, philosophiques et sociales, qui partagent un but commun : définir, promouvoir et atteindre l'égalité politique, économique, culturelle, personnelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes. (Définition sur wikipedia)

La première vague se réfère au XIXe et au début du XXe siècle quand les principales revendications se rapportent au droit de vote, aux conditions de travail et aux droits à l'éducation pour les femmes et les filles. La deuxième vague (1960-1980) dénonce l'inégalité des lois, mais aussi les inégalités culturelles et remet en question le rôle de la femme dans la société. La troisième vague (fin des années 1980 - début des années 2000) est perçue à la fois comme une continuation de la seconde vague et une réponse à l'échec de celle-ci. En fonction de la période, des cultures ou du pays, les féministes, à travers le monde, ont défendu des causes et affiché des objectifs différents.

Sans rentrer dans de longues spéculations sur l'histoire du féminisme, du droit de la femme, de l'égalitarisme, de l'égalité des sexes, les revendications des femmes sont légitimes dans un sens ; dans ce monde où les hommes ont toujours mal traités et mal considérés la femme. Jusqu'au milieu du XXe siècle, les sociétés occidentales accordent un traitement favorisant le pouvoir patriarcal et assujettissant les femmes, tant au point de vue du droit que des usages ou des coutumes. Au point où, par exemple, en France, un concile fut organisé en 587 après J.C. pour déterminer s’il fallait ou non attribué à la femme un statut d’être humain. (Inconcevable en islam et pourtant vraie)

Même de nos jours, la civilisation moderne menée par les juifs et les chrétiens discrédite terriblement la femme et de sa nature. Elle a fait d’elle une vulgaire marchandise et un simple jouet entre les mains des hommes, que cela soit dans le monde du travail, dans les galeries marchandes, dans les défilés de mode, dans les revues, journaux, les médias et en faisant d'elle cette prétendue femme émancipée.

Dans tous les domaines, on le voit, dans les journaux, les publicités, revues, de photos de femmes dépravées à moitié nues et déshonorantes, ses images honteuses et avilissantes sont le vrai regard de l'homme occidental envers la femme. Ces institutions qui revendiquent l’équité envers les femmes en leur attribuant notamment les droits de liberté et d’égalité, n'est qu'un leurre pour mieux asservir la femme au mépris des lois divine.

Le Prophètesaws a dit : "Je n’ai point laissé après moi une séduction plus préjudiciable pour les hommes que celle des femmes ! " (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

L'Islam a sorti la femme de ce genre de précipice et a dissipé le cauchemar des ténèbres, de l’injustice, de l’oppression et de l’asservissement. La religion musulmane lui a offert un rang noble qui n’a pas son équivalent dans les autres nations, qu’elle soit aussi bien mère, fille, épouse ou sœur.

La religion musulmane a décrété pour la femme des droits et des devoirs correspondants à sa féminité ; sa raison et sa force étant diminuée par rapport à l’homme. Ces droits et ses devoirs sont en fonction des aptitudes qui lui sont propres et des prérogatives réciproques, après avoir établi le Droit qui revient à Allahazawajalb.

Allah dit : "... " (Coran 30/21)

Allahazawajalbdit : "Ô hommes ! Nous vous avons créé d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux, Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur." (Coran 49/13).

Le Coran illustre bon nombre d’exemples concernant les pratiques et les coutumes païennes, d’une part et l’idolâtrie des gens du Livre, d’autre part.

Allahazawajalbdit : "Et lorsqu'on annonce à l'un d'eux une fille, son visage s’assombrissait et une rage profonde (l'envahit). Il se cachait des gens, à cause du malheur qu'on lui a annoncé. Doit-il la garder malgré la honte ou l’enfouira-t-il dans la terre ? Combien est mauvais leur jugement !" (Coran 16/58-59)

Allahazawajalbdit : "Les Musulmans et les Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d'aumône, jeûneurs et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d'Allah et invocatrices : Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense." (Coran 33/35)

Nicolas Dot-Pouillard, je site "l’affaire du foulard islamique a marqué le début d’une recomposition politique au sein du mouvement féministe français. Ruptures, scissions : le paysage féministe français s’est transformé insensiblement depuis maintenant deux ans, divisé entre trois tendances bien marquées, l’une se recentrant sur la question de la laïcité républicaine, la seconde tentant de préserver l’héritage historique du féminisme, la dernière, enfin, en prenant partie contre les exclusions scolaires et en posant les questions transversales du continuum colonial et des discriminations racistes et islamophobes."

Mais on se pose une question sur ce fameux "Voile islamique" qui fait polémique depuis 2004, les sœurs catholiques qui portent le voile, comment on doit le nommer "Voile chrétien", alors elles doivent désavouer leurs vœux pour satisfaire ce mouvement et le politique, mais on n'en parle pas pour ne pas faire de vague. Car au fond, cette histoire ne doit pas être un sujet de débat. La société dans laquelle on vit à très bien vécu avec et sans le foulard jusqu'à 2004. Mais il fallait créer un sujet qui va créer des tensions sociales pour occuper les citoyens par des sujets secondaires et frivoles pour camoufler leur incompétence politique dans les affaires du pays.

La notion de laïcité est galvaudée à un point inimaginable. Vous vous imaginez que cette spécifiée Française, on l'a eu en entrée, en plat de résistance et en dessert, pour interdire simplement un voile que nos sœurs musulmanes portent, comme les sœurs catholiques le portent. Elles portent le foulard parce que c’est la religion (Allah azawajalb qui l'impose, Coran sourate 24/1). Ils ont à l'idée de gommer tout signe de religion dans la société (politique, c'est fait, social, s'est fait, et bientôt familiale). Avec leur politique de l'école, il s'ingère dans les affaires familiales sournoisement pour bien formater les enfants à leurs idéologies dégradantes et inculquer dans l'esprit des enfants des concepts dévalorisant de la NATURE HUMAINE.

Dire que ce sont les hommes qui imposent à leurs femmes le hidjab, c'est faux. C'est une ignorance, un manque de culture et un manque de respect délibéré envers les musulmans et l'islam en particulier. C'est surtout mal connaitre l'islam pour ceux qui prétendent le connaitre. La sourate Nour (Coran 24/1) commence par ceci :

Allahazawajalbdit : "Voici une Sourate que Nous avons fait descendre et que nous avons imposée, ..." (Coran 24/1), ce qui veut dire qu'il n'y a pas à discuter, c'est un ordre divin qu'on se doit de respecter, car c'est IMPOSÉ, POINT FINAL PAR LE TRÈS HAUT ALLAHazawajalb.

Allah azawajalb dit : " Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. ... " (Coran 33/36)

Mais les mécréants veulent imposer leur mode de vie et leur mécréance à la société entière, les slogans "ÉGALITÉ, LIBERTÉ, FRATERNITÉ" ne sont que des mots vide de sens en ce début du 21ᵉ siècle. Il ne faut pas se leurrer, où est l'Égalité, quand plus de 20% de la société vie en dessous du seuil de pauvreté, où est la Liberté, quand vous êtes tracé jusqu'à dans vos toilettes, où est la Fraternité quand on voit le nombre de SDF augmenter de jour en jour.

Les femmes ont le droit d'aller à la mosquée même si leur mari n'approuve pas qu'elles s'absentent de la maison. Une des femmes d'Omar Ben Khattab radi allahu anhu, se rendait à la mosquée pour la prière de fajr (l'aube) et la prière de Isha (soir) même si son mari n'aimait pas cela. Lorsque quelqu'un lui demanda pourquoi elle faisait cela, elle a dit : "Que l'empêche-t-il de m'arrêter ?". L'autre répondit : "La déclaration du prophète saws : "n'empêchez pas les servantes d'Allah d'aller aux mosquées d'Allah" " (Rapporté par Boukhari).

Rien n'empêche une femme d'aller à la mosquée si elle le désire. Elle a le choix entre prier à la mosquée ou prier chez elle, même que c'est n'est pas une obligation pour elle. Personne ne peut les empêcher, pas même leur mari (avec sa permition). Si elles sont trop occupées à la maison, elles peuvent alors prier chez elles. Tous les musulmans sont égaux devant Allahazawajalb et la prière d'une femme est aussi valide que la prière d'un homme : Allah azawajalb dit : "Et quiconque, homme ou femme, fait de bonnes œuvres, tout en étant croyant... les voilà ceux qui entreront au Paradis ; et on ne leur fera aucune injustice, fût-ce d'un creux de noyau de datte". (Coran 4/124)

Quoi que l'on pense, Allah azawajalb a valorisé la femme au point qu'une attention particulière lui est consacrée dans le Coran. Allah azawajalb a révélé la Sourate "les Femmes" (Coran 4). Cette sourate offre un discours polythématique : celui de la femme, de la famille, de l'état et de la société. Mais tous ces thèmes s'expriment sous le signe prédominant de la femme et de ses droits.

La valorisation de la femme est tellement valorisée, qu'Allah azawajalb révéla un verset coranique uniquement pour répondre et mettre fin à une injustice subit par une femme de la part de son mari, après qu'elle est allée se plaindre au Prophète saws des agissements de ce dernier. Dans Sourate Al Mujâdala, Allah azawajalb dit : "Allah a bien entendu la parole de celle qui discutait avec toi à propos de son époux et se plaignait à Allah. Et Allah entendait bien votre conversation, car Allah est Audient et Clairvoyant. Ceux d'entre vous qui répudient leurs femmes, en déclarant qu'elles sont pour eux comme le dos de leurs mères... alors qu’elles ne sont nullement leurs mères, car ils n'ont pour mères que celles qui les ont enfantés. Ils prononcent certes une parole blâmable et mensongère. Allah cependant est Indulgent et Pardonneur" (Coran 58/1-2).

L’homme et la femme ont des devoirs et des responsabilités comparables et les deux font face aux conséquences pour leurs décisions et de leurs actions morales. Le Coran indique clairement que la seule base de supériorité est la piété et la droiture, non le genre, la race, la couleur ou la richesse et non pas le fait d'être homme ou femme.

La religion musulmane prescrit la gentillesse envers les parents et essentiellement envers les mères musulmanes. Ne dit-on pas : “Le Paradis se trouve aux pieds des mères”.

Que ça soit dans la société musulmane ou occidentale, il y a des améliorations évidentes à apporter quant aux mentalités et aux comportements vis-à-vis des femmes qu'Allah azawajalb a créées de la cote d'Adamalaihisalam comme campagne et amie de l'homme.


Puisse Allah azawajalb nous donner la force d’être à la hauteur de sa satisfaction et de sanctifier ce qu’il nous a enjoint de sanctifier.

"Ô Allah, vivifie nos cœurs et accorde–nous les mêmes grâces que celles qu’ont reçues nos nobles prédécesseurs !"

decor arabesque basWa Allâhou A’lam
Allah est le plus savant

Le savoir parfait appartient à Allahazawajalb, et notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed saws vert, ainsi que sur sa Famille, et qu’Allah azawajalb soit satisfait de ses successeurs (califes) bien dirigés : Abou Bakr, 'Omar, 'Othman et Ali et les autres compagnons radi allahu anhumet ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

Qu'Allah azawajalb nous protège tous contre le mal des mauvais caractères et des passions, il est certes celui qui entend les invocations, et c’est celui vers qui est l’espoir, il nous suffit et est notre meilleur garant.

band decoQu'Allah me pardonne et me guide pour tout ce que j’aurais pu mal interpréter dans cette étude et ailleurs.
Qu’Il puisse nous guider par Sa lumière vers une meilleure compréhension de Sa révélation afin que nous puissions nous purifier et accroître notre savoir. incha' Allah

Je demande humblement à Allah azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du Prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

Arabesque
arabesque centrale
Arabesque
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytique
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner
Unknown
Unknown
Accepter
Décliner