Arabesque haut

Apprendre à faire la prière

Arabasque haut

Apprendre à faire la prière est un devoir pour tout.e musulman.e, car c'est l'un des principaux piliers de l'islam. C'est la première des choses sur laquelle on sera questionné. On doit l'accomplir quelle que soit la situation dans laquelle on est, que cela soit debout, assis, allongé, en temps de paix ou de guerre. On ne peut pas prétendre être musulman.e si on délaisse cette obligation prescrite la nuit de l'ascension du Prophète Mohamedsaws. Allah azawajal vert nous a prescrit de faire 50 prières au début, ramenés à cinq avec la valeur de 50 prières. Le Prophète  saws à dit, Allah azawajalb me décréta : "O Mohammed ! Je prescris irrévocablement cinq prières jour et nuit, dont chacune équivaut à dix, cela fait alors cinquante. (Fragment du hadith de Mouslim)

Allah azawajal vert dit : " Ô vous qui avez cru ! Que ni vos biens ni vos enfants ne vous distraient du rappel d’Allah. Et quiconque fait cela... alors ceux-là sont certes les perdants ". (Coran 63/9)

Allah azawajal vert dit : " ... car la Salât demeure, pour les croyants, une prescription, à des temps déterminés." " (Coran 4/103)

Allah azawajal vert dit : " Soyez assidus aux Salâts et surtout la Salât médiane  ; et tenez-vous debout devant Allah, avec humilité. " (Coran 2/238)

Le Prophète  saws à dit : " Le temps de la prière du midi commence dès que le soleil quitte le méridien, alors que l'ombre de l'homme atteint la longueur de sa taille jusqu'à l'horaire de la prière de l'après-midi qui s'étend jusqu'à ce que le soleil jaunisse. Le moment de la prière du coucher du soleil s'étend jusqu'à la disparition du crépuscule. Le temps de la prière du soir s'étend jusqu'à minuit. Le temps de la prière de l'aube commence à l'apparition de l'aube et se termine avant l'apparition nette du soleil. Une fois apparu, cesse de prier, car il se lève entre les deux cornes de Satan." (Rapporté par Mouslim)

L'appel à la prière "Adhân" est une pratique qui précède chaque prière canonique. Il a été institué dès la première année de l'hégire ; le Prophètesaws en a ensuite poursuivi la pratique de nuit comme de jour, sur son lieu de résidence comme en voyage. Les Compagnons continuèrent à rester attachés à cette pratique. Elle est donc considérée comme obligatoire, puisque le Prophète saws l'a ordonnée dans de nombreux hadiths, que cela soit en groupe ou individuel.

Enfin, si l'orant prie sans appel à la prière (adhân), la prière est valide. En effet, les deux appels à la prière (adhân et iqâma) sont des obligations collectives relatives à la prière, mais n’en font pas partie intégrante.

Aboû Sa'îd Al-Khoudrî radi allahu anhu a dit : " Certes, je vois que tu aimes les moutons et la campagne. Alors, lorsque tu te trouves avec ton troupeau - ou à la campagne - et que tu fais l'appel à la prière, élève ta voix lors de l'appel, car nul djinn, nul homme, nulle chose, n'entend la portée de la voix du muezzin sans témoigner en sa faveur au Jour de la Résurrection. " Aboû Sa'îd Al-Khoudrî radi allahu anhu a dit : " J'ai entendu cela du Messager d'Allah saws". (Rapporté par Boukhari)

Le Prophète  saws à dit : "Quand tu veux accomplir la prière, procèdes à des ablutions complètes puis oriente-toi vers la Qibla puis prononce la formule marquant l’entrée en prière : Allahou akbar. Puis récite du Coran ce que tu es en mesure d’en réciter. Puis procède à une génuflexion posée puis redresse-toi debout puis prosterne - toi tranquillement puis relève-toi de manière à te mettre assise puis poursuis le reste des gestes de ta prière de la même façon."(Rapporté par Boukhari et Mouslim)

Il faut que le front et le nez soient bien posé sur le sol.

 D’après Ibn Abbas radi allahu anhu, le Prophète saws a dit : "Il m’a été donné l’ordre de me prosterner sur cinq os (en les appliquant bien au sol) : le front - il fit un geste pour désigner le nez -, les deux mains, les genoux et les pointes des pieds. Mais nous n’écartons ni vêtements ni cheveux". (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

La Sunna veut que la prosternation se fasse de façon modérée. À ce propos, Anas ibn Malik radi allahu anhu a rapporté que le Prophète saws a dit : "Soyez modérée dans votre prosternation ; que l’un de vous n’étende pas ses avant-bras à la manière d’un chien". (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

Particuliarité pour la femme, il faut que toutes les parties du corp dont la couverture est requise dans la prière soit cacher. Si une femme prie tout en les laissant découvertes, sa prière n'est pas valide. Tout le corps de la femme en prière est à couvrir, exception faite des mains et du visage.

Le fidèle accomplit sa prière de la manière suivante :

L'Adhân se fait toutes les fois que l'heure de la prière arrive. Si la personne est seule, il est louable qu'elle fasse l'Adhân, mais cela n'est pas une obligation, sauf pour un homme qui réside dans un lieu où il n'y pas de Adhân dans la contrée. Sauf pour la femme, elle ne doit pas faire le Adhân, ni l'imama, ni Quiam (Al-iqâma).

Le Adhân :

0:00
/
3:27

Allahu Akbar, Allahu Akbar
Allah est le plus grand

الله أَكۡبَرۡ الله أَكۡبَرۡ

2
fois

Ach-hadu Anna la ilaha illa-l-lah
J'atteste qu'il n'y a de Dieu hormis Allah

أَشۡهَدُ أَن لَّا إِلَٰهَ إِلاَّ الله

2
fois

Ach-hadu anna Muhammad r-rasulu-l-lah
J'atteste que Mohamed est le messager d'Allah

أَشۡهَدُ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ الله

2
fois

Hayya ʿala-s-salat
Venez à la prière

حَيَّ عَلىَ الصَّلَاة

2
fois

Hayya ʿala-l-falah
Venez à la félicité

حَيَّ عَلىَ الۡفَلَاحۡ

2
fois

As-salatu Khayru min an-naūm
La prière est meilleure que le sommeil. (seulement pour le Subh)

الصَلاَةُ خَيۡرُ مِنَ النَوۡمۡ
(فِي صَلَاةِ الصُبۡح)

2
fois

Allahu Akbar, Allahu Akbar
 Allah est le plus grand

الله أَكۡبَرۡ الله أَكۡبَرۡ

1
fois

La ilaha illa-l-lah
Il n'y a de vraie divinité hormis Allah

لَا إِلٰهَ إِلَّا الله

1
fois

En se levant pour faire la prière et avant de s'en acquitter, le musulman énonce cette formule à voix haute appelée al-iqâma :

Al-iqâma : 

Allahu Akbar, Allahu Akbar
Allah est le plus grand

الله أَكۡبَرۡ الله أَكۡبَرۡ

1
fois

Ach-hadu Anna la ilaha illa-l-lah
J'atteste qu'il n'y a de Dieu hormis Allah

أَشۡهَدُ أَن لَّا إِلَٰهَ إِلَّا اؐلله

1
fois

Ach-hadu anna Muhammad r-rasulu-l-lah
J'atteste que Mohamed est le messager d'Allah

أَشۡهَدُ أَنَّ مُحَمَّدًا رَسُولُ الؐله

1
fois

Hayya ʿala-s-salat
Venez à la prière

حَيَّ عَلىَ الصَّلَاة

1
fois

Hayya ʿala-l-falah
Venez à la félicité

حَيَّ عَلىَ الۡفَلَاح

1
fois

Qad qâmati-s-salât
Voilà que l’office est prêt.

قَـدۡ قَامَتِ الصَّلاَّةُ

2
fois

Allahu Akbar, Allahu Akbar
Allah est le plus grand

اؐلله أَكۡبَرۡ الله أَكۡبَرۡ

1
fois

La ilaha illa-l-lah
Il n'y a de vraie divinité hormis Allah

لَا إِلٰهَ إِلَّا اؐلله

1
fois

Pour transmettre la tradition prophétique, Aïcha radi allahu anha1 décrit la prière du Prophète radi allahu anha1. Elle explique donc qu'il commençait la prière en prononçant le Takbîr en disant : "Allah Akbar " et qui signifie : " Allah est plus Grand (que tout) ". Ensuite, il commençait la récitation en récitant la Fatiha, qui commence par : " La louange est à Allah, Seigneur de l'univers " (Coran 1). Quand il s'inclinait après s'être tenu debout, il ne levait pas la tête et ne le baissait pas non plus, il la gardait droite. Quand il se relevait de l'inclinaison, il restait debout avant de se prosterner et quand il se relevait de la prosternation, il restait assis avant de se prosterner de nouveau. Tous les deux cycles, assis, il disait : Tachahoud " Les salutations sont vouées à Allah, ... التَحِيَات ِلله وَالصَلَوَات والطَيِبَات". Quand il s'asseyait, il étalait son pied gauche, sur lequel il s'asseyait et dressait le pied droit. Il interdisait au prieur de s'asseoir comme le diable, en étalant ses pieds sur le sol pour s'asseoir sur les talons, ou en dressant les deux pieds pour poser son derrière entre les deux, sur le sol. Ces deux positions sont interdites. Il interdisait aussi au prieur d'étaler ses bras en se prosternant comme le font les fauves, etc. Comme il commençait la prière en clamant la grandeur d'Allah, il la concluait en implorant le salut pour les gens présents, parmi les Anges et les prieurs, puis pour tous les pieux serviteurs d'Allah, les premiers comme les derniers. Le prieur, quand il invoque, doit avoir à l'esprit le fait que son invocation est aussi générale.

TRES IMPORTANT

L'intention 

Vous vous tenez debout en face de la Qibla. Vous formulez l'intention* d'accomplir telle ou telle prière. Vous levez les deux mains à hauteur des épaules ou des oreilles, et vous dites Allahou Akbar appelé takbir el-ihrâm : le takbir de la sacralisation, ce qui veut dire qu'à partir de cet instant, vous êtes dans un état sacré (c'est obligatoire sous peine de nullité de la prière).

* Le lieu de l’intention est le cœur, d’après la parole du Prophètesaws : " Les actes ne valent que par leurs intentions, et chacun sera rétribué selon ce qu’il a eu l’intention de faire." (Unanimement reconnu authentique, d’après le hadith du chef des croyants 'Omar Ibn Al-Khattâb radi allahu anhu). La prononciation de l’intention avec la langue (voie haute ou basse) n’a aucune base dans ce qui a été rapporté par la pratique du Prophètesaws ni celle de ses compagnonsradi allahu anhum.

Takbir de transition (Takbir el intiqali)

Prononcer le takbir dès qu’on entame l’inclinaison et on le termine avant l’achèvement du geste. La prononciation du takbir est entre ces deux gestes essentiels (la posture debout et la posture inclinée). La prononciation de « Allah Akber » doit accompagner le geste. Il en est de même pour : Sami’a Allahou liman hamidah.

D'après Abou Hourayra radi allahu anhu : "Quand le Prophète saws accomplissait la prière, il prononçait le takbir alors qu’il était debout, puis il le prononçait en s’inclinant, puis il disait : Sami’a Allah liman hamidah ô (Allah entend celui qui Le loue) au moment où il redressait son buste, puis il disait debout : rabbana laka al-hamd. Puis il prononçait le takbir tout en entamant sa prosternation puis il prononçait le takbir quand il redressait sa tête puis il prononçait le takbir quand il se prosternait puis il le prononçait quand il relevait sa tête et il procédait ainsi pour le reste de sa prière et prononçait le takbir quand il se relevait après la posture assise terminant les deux premières rak’a." (rapporté par al-Boukhari et Mouslim).

Avoir une récitation labiale

On peut faire énormément de prières, mais si on ne gesticule pas les paroles avec la langue et les lèvres, la prière est invalide. Il faut que la récitation soit labiale. Il faut réciter le Coran comme si on le récite à haute voix.

La première Raka

1. La sacralisation : Après la formulation de l’intention, on lève tes bras en ayant les doigts tendus et en plaçant tes mains au niveau de tes épaules (ou des lobes de tes oreilles). Tes paumes doivent faire face à la Qibla, en s’orientant vers la Mecque, et on dit :

Allahou akbar 

Le Messager d’Allahsaws avait l’habitude de lever les mains au niveau des épaules en prononçant le Takbîr

À présent, on ne doit plus se tourner, ni parler, ni regarder à droite, à gauche ou en haut. Les ouverts et regard baissé en direction le lieu de la prosternation. Pose la main droite sur le dos de la main gauche qui est sur la poitrine (c'est une sunna). Il t’est souhaitable selon la Sunna (Moustahaba) de réciter l’invocation du début de la Salât (Dou`â’ou al-Istiftâh). C’est un des actes surérogatoires de la Salât et non un acte obligatoire. Elle est récitée après le premier Takbîr de la Salât. Une des invocations rapportées du Prophète saws les plus courtes et les plus faciles à retenir est :

2. La Récitation : On prononce d’ouverture (fait partie de la tradition du Prophète saws) à voix basse l’invocation d’éloge d'Allah azawajalb :

اؐللَّهُمَّ بَاعِدۡ  بَيۡنيِ وَ بَيۡنَ خَطَايَاي كَمَا بَاعَدۡتَ بَيۡنَ الَمشۡرِقِ وَ الَمغْرِبِ, اؐللَّهُم َّ نَقِّني مِنۡ خَطَايَاي كَمَا يُـنَقَّى الثَّوۡبُ اﻻبۡـيَضُ مِنَ الدَّنَس, اؐللَّهُم َّ اغۡسِلۡني مِنۡ خَطَايَاي بِاﻠَـﺎءِ و َ الثَّلۡجِ وَ البَرَد

(Ô Allah ! Eloigne de moi mes péchés comme tu as éloigné l’orient de l’occident. Ô Allah ! Purifie-moi de mes péchés comme on nettoie le vêtement blanc de sa saleté. Ô Allah ! Purifie-moi de mes péchés avec l’eau, la neige et la grêle.)

سُبۡحَانَك َ اؐللَّهُم َّ و َ بِحَمۡدِك َ وَتَبَارَك َ اسۡمُك َ وَتَعَالَى جَدُّك َ وَﻻَ إِلَـه َ غَيۡرُكَ

Subhânak Allâhumma wa Bihamdika wa Tabâraka-Smuka, wa Ta'âla Jadduka wa lâ Ilâha Ghayruk

(Gloire et pureté à Toi, ô Allah, et à Toi la louange. Que ton Nom soit béni et Ta Majesté soit élevée, et il n’y a pas d’autre divinité en dehors de Toi)

Après cela, on dit à voix basse la formule qui demande la protection d'Allah  azawajalb :

أَعُوذُ بِاللهِ مِنَ الشَّيۡطَانِ الرَّجِيۡم بِسۡم اؐلله ِ الرَّحمَنِ الرَّحِيۡم

Aoudhou bilahi min ach–achaytan r–radjim

(Je cherche refuge auprès de Dieu contre Satan le lapidé)

Puis, on récite la sourate El-Fatiha, la finir par Amin, suivie d'une sourate ou quelques versets du Coran.

Écouter la Fatiha récitée par Cheikh Saad-El-Ghamidi

 

Alhamdou lillahi rabbi alAAlameena, Alrrahmani alrrahieemi Maliki yawmi alddeeni. Iyyaka naAAboudou Wa iyyaka nastaAAeenou ihdina alssirata almoustaqima, Sirata allatheena anAAamta AAalayhim Ghayri almaghdoubi AAalayhim, Wala alddalleena, Amin"

Après la Fatiha, il est recommandé de lire une autre sourate, selon l’avis de la majorité des savants de l’islam, (c'est une sunna).

3. L’inclinaison :

On lève les deux mains au niveau de tes épaules et on s'incline en disant :

Allahou akbar
(Dieu est Le Plus Grand)

Le Takbîr doit être prononcé entre le moment où on passe de la station debout et celui où on est définitivement incliné, (c'est le moment de transition).

On place ses paumes sur les genoux comme pour les tenir, en tendant ses jambes, on s’incline et regarde le sol en ayant le dos bien parallèlement au sol. Puis, on répète trois fois en restant incliné :

سُبۡحَانۡ رَبيِ العَظِيمۡ

Soubhana rabbi el Adhim
(Gloire à Mon Seigneur, Tout–Puissant)

4. Le redressement après l’inclinaison :

Ensuite, on se redresse en disant :

سَمِعَ اللهُ لِمَنۡ حَمِدَهۡ رَبَّـنَا وَلَكۡ احَـمۡد

Sami’a Allahou liman hamidah, Rabbana wa laka l–hamd
(Dieu entend celui qui Le Loue. Notre Seigneur ! Louange à Toi !) (
pour la prière individuelle)

La Sunna consiste à ajouter :

Hamdan kathîrantayyiban moubârakan fîh
(une louange abondante, pure et bénie)

Par contre, si l’on prie derrière l’imam, on dit uniquement en se relevant :

رَبَّـنَا وَلَكَ احَـمۡد

Rabbana wa laka l–hamd
(Notre Seigneur ! Louange à Toi !)

Après que l'imam est dit "Sami’a Allahou liman hamidah" pour la prière en groupe)

On relève la tête de la position d’inclinaison et, en même temps, relève les mains au niveau de tes épaules.

5. La première prosternation : Après cela, on se prosterne en levant les mains à hauteur des épaules et on prononce :

Allahou akbar
(Dieu est Le Plus Grand)

Le Takbîr doit être prononcé entre le moment où on passe de la station debout et celui où on est prosterné, avant de poser le front sur le sol, (c'est le moment de transition).

On se prosterne en appuyant sept membres de son corps contre le sol : le front accompagné du nez, les deux mains, les deux genoux, et les extrémités des pieds ; les coudes ne doivent pas toucher le sol, et les éloigner un peu de ses flancs, et éloigner aussi son ventre de ses cuisses.

'Abdullah Ibn 'Abbâsradi allahu anhu relate que le Messager d'Allah saws a dit : " On m'a ordonné de me prosterner sur sept os : le front - tout en montrant son nez-, les mains, les genoux et le bout des pieds et de ne pas retrousser les vêtements, ni les cheveux. " (Rapporté par Boukhari, ce récit prophétique avec trois versions : " on m'a ordonné ", " on nous a ordonnés " et " le Prophète saws a ordonné ")

Ibn 'Abbâsradi allahu anhua dit : " Le Prophète saws reçut l'ordre de se prosterner sur sept membres (du corps) et de ne pas ramasser ses cheveux ni réunir les pans de ses vêtements". (Rapporté par Mouslim)

Le Prophète saws a ordonné que l’on se prosterne de manière correcte, de sorte que ses mains soient posées par terre et que ses bras soient levés et éloignés de ses flancs. Dans cette position, il montre la vivacité et la ferveur qui sont toutes les deux demandées pendant la prière. Il a été interdit que les bras soient posés et allongés par terre, car c'est une marque de paresse et de la négligence. De plus, cela ferait ressembler le prieur au chien, ce qui n’est pas convenable.

La Sunna pour le prieur, lorsqu’il se prosterne, est de poser les genoux avant les mains s’il le peut. Quant à celui qui est incapable de poser ses genoux en premier, comme le malade ou la personne âgée, il n’y a pas de mal à ce qu’il pose les mains en premier.

ʽAicha radi allahu anhu relate : " Le Messager d'Allah saws commençait la prière en prononçant le Takbîr et en récitant : (La louange est à Allah, Seigneur de l'univers). Quand il s'inclinait, il ne levait pas la tête et ne la baissait pas, mais se tenait entre les deux. Quand il relevait la tête de l'inclinaison, il ne se prosternait pas avant d'être resté debout, et quand il relevait la tête de la prosternation, il ne se prosternait pas avant d'être resté assis. Tous les deux cycles, il prononçait la salutation. Il étalait son pied gauche et dressait son pied droit. Il interdisait de s’asseoir comme le diable, interdisait à l'homme d'étaler ses bras comme les fauves et il concluait sa prière en prononçant le Taslîm.

Une fois en prosternation, on répète trois fois :

سُبۡحَانۡ رَبيِ الأَعۡلَى

Soubhana Rabbiyya l–a’la
(Gloire à Dieu, Le Très Haut)

6. La position assise entre deux prosternations :

On lève la tête de la prosternation, on s’assoit sur sa jambe gauche pliée en posant les mains sur les cuisses et on dit :

Allahou akbar
(Dieu est Le Plus Grandpuis en rajoute  "Rabbi ghfirli" "Rabbi ghfirli"
(Ô mon Seigneur, pardonne–moi, Ô mon Seigneur, pardonne–moi)
ou
Allahoumma ghfir lî, wa rhamnî, wa `âfinî, wa hdinî, warzouqnî)
(Ô Allah ! Pardonne-moi, accorde-moi Ta miséricorde, panse mes blessures, guide-moi, et procure-moi ma subsistance(

7. La deuxième prosternation : On se prosterne une deuxième fois en répétant trois fois ce qu’on a dit lors de la première prosternation.

سُبۡحَانۡ رَبيِ الأَعۡلَى

Soubhana Rabbiyya l–a’la
(Gloire à Dieu, Le Très Haut)

Après avoir accompli la deuxième prosternation, vous aurez terminé une Rak`a.

Le Prophète Mohammed saws a dit : " Le moment où le serviteur est le plus proche de Son Seigneur est lorsqu’il se trouve en prosternation. Multipliez donc les invocations à ce moment-là ! " (Rapporté par Mouslim)

La deuxième Raka

En reprend la position debout, on récite La Fatiha puis une sourate ou quelques versets du Coran. (Dans les deux premières unités de prière est recommandé de lire une autre sourate, selon l’avis de la majorité des savants de l’islam, c'est une sunna)

Et on répète les parties 2 à 7.

Puis au lieu de se lever après la deuxième prosternation, le fidèle s’assoit sur sa jambe gauche pliée, on place respectivement ses avants bras sur les cuisses et lève l’index de sa main droite au moment de faire, à voix basse, le Tachahoud (Salutations) :

At-tahiyyatoulillah, wa as-salawatou wa tayyibat, assalamou ‘alayka ayyouha nabiyyou wa rahmatoullahi wa barakatouh, assalamou ‘alayna wa ‘ala ‘ibadillahi assalihin, ashhadou an la ilaha illallah wa ashhadou anna mouhammadan ‘abdouhou wa rasoulouh (Tachahoud partiel).

التَّحِيَّـﺎتُ لِلهِ وَالصَّلَـوٰتُ والطَّيِّـبَات، السَّلامُ عَلَيـكَ أَيُّهـَﺎ النَّبِـيُّ وَرَحۡمَـةُ اؐللهِ وَبَرَكَـﺎتُهۡ، السَّلَامُ عَلَيۡـنَا وَعَلـى عِبَـﺎدِ للهِ الصَّـﺎلِحِـين. أَشۡـهَدُ أَن لَا إِلَّـهَ إِلَّا اؐلله، وَأَشۡـهَدُ أَنَّ مُحَمّـداً عَبۡـدُهُ وَرَسُـولُه

La troisième et quatrième Raka

Faire attention, la salât du Fajr ne comporte que 2 Rakat et Maghreb ne comporte que 3 Raka't.

Pour la salât Dhohr, Asr, Maghreb et l'Icha, on ne récite que la sourate El-Fatiha,a la 3e et 4e Raka't 

Et on répète les parties 3 à 7.

Si c'est la prière de l'Icha, on se relève et on répète les parties 3 à 7 ; si c'est le Maghreb au lieu de se lever après le premier Tachahoud, le fidèle reste assis sur sa jambe gauche pliée ou repliée (tawarouk), on place respectivement ses avants bras sur ses jambes et lève l’index de sa main droite, et récite à voix basse les Salutations (Tachahoud complet).

التَّحِيَّـﺎتُ للهِ وَالصَّلَـوَٰتُ والطَّيِّـبَاتُ، السَّلَامُ عَلَيـكَ أَيُّهَـﺎ النَّبِـيُّ وَرَحۡمَـةُ اؐللهِ وَبَرَكَـﺎتُه ، السَّلَامُ عَلَيۡـنا وَعَلـَى عِبِـﺎدِ للهِ الصَّـﺎلِحِـين. أَشۡـهَدُ أَن لَا إِلَّـهَ إِلَّا اؐلله ، وَأَشۡـهَدُ أَنَّ مُحَمّـداً عَبۡدُهُ وَرَسُـولُه

Attahiyatou lillahi wa salawattou wa tayyibate, assalamou ‘alayka ayyouhan Nabiyyou wa rahmatou llahi wa barakatouhou, assalamou ‘alayna wa ‘alaa ‘ibadi llahi salihin, ach hadou an laa ilaha illa llahou, wa ach hadou anna Mouhammadan ‘abdouhou wa rassoulouhou

Puis, on dit :

اؐللَّهُمَّ صَلِّ عَلَىٰ مُحَمَّدٍ وَعَلَىٰ آلِ مُحَمَّدٍ كَمَا صَلَّيۡتَ عَلَىٰ إِبۡرَاهِيمَ وَعَلَىٰ آلِ إِبۡرَاهِيمَ  إِنَّكَ حَمِيدٌ مَجِيدٌ اؐللَّهُمَّ بَارِكۡ عَلَىٰ مُحَمَّدٍ وَعَلَىٰ آلِ مُحَمَّدٍ كَمَا بَارَكۡتَ عَلَىٰ إِبۡرَاهِيمَ وَعَلَىٰ آلِ إِبۡرَاهِيمَ  إِنَّكَ حَمِيدٌ مَجِيدٌ

Allahoumma salli 'ala mouhammedin wa 'ala ali mouhammed, kama sallayta 'ala ibrahima wa 'ala ali ibrahim, innaka hamidoun majid. Allahoumma barik 'ala mouhammedin wa 'ala ali mouhammed, kama barakta 'ala ibrahima wa 'ala ali ibrahim, innaka hamidoun majid

On peut dire aussi :

اللَّهُم َّ إِنِّي أَعُوذ ُ بِكَ مِنۡ عَذَابِ جَهَنَّمَ وَمِنۡ عَذَابِ القَبۡر ِ وَمِنۡ فِتۡنَةِ الـمَحۡيَا وَامَـمَاتۡ وَمِنۡ فِتۡنَةِ اﻟﻤَﺴِﻴﺢ الدَّجَّال

(Ô Seigneur, je cherche refuge auprès de Toi contre le châtiment de l’enfer, le châtiment de la tombe, l’épreuve de la vie et de la mort et l’épreuve du Faux Messie)

Allâhumma innî Acûdhu Bika min Adhâbi Jahannama wa min Adhâb il-Qabri wa min Fitnat il-Mahyâ wal-Mamât, wa min Fitnat il-Massîh id-Dajjâl

On finit sa prière en tournant son visage à droite en disant :

اﻟﺴَﻼَم ُ عَلَيۡكُم وَرَحۡمَةُ الله

Assalamou Alaykoum Wa Rahmatoullah
(Que la paix et la miséricorde de Dieu soient sur vous)

Puis, on répète la même chose du côté gauche en disant :

Assalamou Alaykoum Wa Rahmatoullah
(Que la paix et la miséricorde de Dieu soient sur vous)

Le Prophète Mohammed sawsa dit : " Le moment où le serviteur est le plus proche de Son Seigneur est lorsqu’il se trouve en prosternation. Multipliez donc les invocations à ce moment-là !" (Rapporté par Mouslim).

Après la prière

Juste après Tachahoud, on prononce la formule de demande de pardon trois fois :

 اسۡتَغۡفِرُ الله

Puis, on dit : (Ce qui n'est pas obligatoire, il est recommandé de faire)

اؐللَّهُمَّ أَنۡتَ اﻟﺴَّﻼَمُ وَمِنۡكَ اﻟﺴَّﻼَمُ تَـبَارَكۡتَ يَا ذَا اﻟﺠَﻼَلِ وَاﻹِكۡرَامۡ ﻻَ إِلَه َ إِﻻَّ اللهُ وَحۡدَهُ ﻻَ شَرِيكَ لَهُ. َلَهُ اﻟﻤُﻠۡﻚُ وَلَهُ الـحَمۡدُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيءٍ قَدِير. اؐللَّهُمَّ ﻻَ مَانِعَ لِمَا أَعۡطَيتَ وَﻻَ مُعۡطِيَ لِمَا مَنَعۡتَ وَﻻَ يَنۡفَعُ ذَا الـﺠَﺪِّ مِنۡكَ الـﺠَﺪِّ. ﻻَ حَوۡلَ وَﻻَ قُوَّةَ إِﻻَّ بِاللهِ ﻻَ إِلَهَ إِﻻَّ اللهُ وَﻻَ نَعۡبُدُ إِﻻَ إِيَاَّهُ. لَهُ النِّعۡمَةُ وَلَهُ الفَضۡلُ ولَهُ الثَّنَاءُ الحَسَنُ ﻻَ إِلَه إِﻻَّ اللهُ ﻣُﺨۡﻠِﺼِﲔَ لَهُ الدِّين وَلَو كَرِهَ الكَافِرُون

Il est recommandé de faire le dhikr : Dire lentement et séparément en articulant.

Tasbih :  dire  سُبۡحَانَ اَلله "soubhan Allah" 33 fois,

Tahmid : dire الحَمۡدُ ِلِله "al Hamdoulilah" 33 fois

Takbir : dire اَللهُ أَكۡبَرۡ "Allahou akbar"  33 fois. 

Dire 1 fois : لَا إِلَهَ إِلَّا اللهُ وَحۡدَهُ لَا شَرِيكَ لَهُ، لَهُ اؐلۡمُلۡكُ وَلَهُ الۡحَمۡدُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيۡءٍ قَدِيرٌ

Laa ilaha illa Allah wahdahou laa sharika lahou, lahou al-moulk wa lahou al-hamdou wa houwa ala koulli chayin qadiroun

Le Prophète saws a dit : "Quiconque dit au terme de chaque prière : Soubhana Allah (33 fois), Al-Hamdou lillah (33 fois) Allahou Akbar (33 fois). Cela fait 99 et "Laa ilaha illa Allah wahdahou laa sharika lahou, lahou al-moulk wa lahou al-hamdou wa houwa ala koulli chayin qadiroun" pour compléter les 100, aura ses péchés pardonnés, fussent-ils comme les écumes de la mer." (Rapporté par Mouslim)

مَن سَبَّحَ اللَّهَ فِي دُبُرِ كُلِّ صَلَاةٍ ثَلَاثًا وَثَلَاثِينَ وَحَمِدَ اللَّهَ ثَلَاثًا وَثَلَاثِينَ وَكَبَّرَ اللَّهَ ثَلَاثًا وَثَلَاثِينَ فَـتِلۡكَ تِسۡعَةٌ وَتِسۡعُونَ وَقَالَ تَمَامَ الۡمِائَةِ لَا إِلَّهَ إِلَّا اللَّهُ وَحۡدَهُ لَا شَرِيكَ لَهُ, لَهُ  الۡمُلۡكُ  وَلَهُ الۡحَمۡدُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيۡءٍ قَدِيرٌ غُفِرَتۡ خَطَايَاهُ وَإِنۡ كَانَتۡ مِثۡلَ زَبَدِ الۡبَحۡرِ

Allah3

سُبۡحَانَ اؐلله والـحَمۡدُ ِللهِ وَلَا إِلَهَ إِلَا اؐلله وَاللهُ أَكۡبَرۡ

"Soubhana Allah wa Al-Hamdou lillah wa la ilaha ila allah wa Allahou Akbar"

Allah3

لَا إِلَّهَ إِلاَّ اللهُ وَحۡدَهُ لَا شَرِيكَ لَهُ، لَهُ الۡمُلۡكُ وَلَهُ الۡحَمۡدُ وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيۡءٍ قَدِيرٌ
اؐللَّهُمَّ لَا مَانِعَ لِمَا أَعۡطَيۡتَ، وَلَا مُعۡطِيَ لِمَا مَنَعۡتَ، وَلَا يَـنۡفَعُ ذَا الۡـجَدِّ مِنۡكَ الۡجَـدُّ

Il n'y a de divinité qu'Allah seul, et il n'y a pas d'autre associé pour Lui ; Il a la royauté, Il a la louange, et Il est tout-puissant sur toute chose.

Ô Allah, nul n'empêche ce que tu as donné, nul ne donne ce que tu as retenu, et nul n'est diligent qui puisse bénéficier de ta diligence.

Allah Pour apprendre d'autres invocations à faire après la prière ici

DIRE LE TAKBIR الله اكبر APRES AVOIR FINI LA PRIERE CANONIQUES

‘Abdullah Ibn 'Abbâs radi allahu anhu mentionne que le Prophète saws et ses compagnonsradi allahu anhum avait l'habitude d’élever leurs voix en prononçant le Takbir et dans le dhikr d'Allah azawajal vert après les cinq prières obligatoires. Par cette action, les prieurs savaient que leur prière était finie par l’élévation de leurs voix.

Ibn 'Abbas  radi allahu anhua dit : "Je reconnaissais la fin de la prière du Prophète  saws lorsqu'il prononçait le Takbîr (الله اكبرsi je l'entendais." (Rapporté par Boukhârî)

Dans une autre narration, il est dit : "Nous ne savions que le Prophète  saws a fini sa prière qu'à travers le Takbîr (الله اكبر)." (Rapporté par Mouslim)

Nous prions Allah de nous conduire sur le chemin de la vérité et de nous aider à le suivre avec patience et assiduité. De nous indiquer le faux et de nous aider à l’éviter. Louange à Allah, Seigneur des mondes. Que la paix et le salut d’Allah soient sur notre Prophète Mohammed saws, sur sa famille et tous ses compagnons radi allahu anhum.

decor arabesque bas

Wa Allâhou A’lam
Allah est le plus savant

Le savoir parfait appartient à Allahazawajalb, et notre dernière invocation est qu'Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohammed saws vert, ainsi que sur sa Famille, et qu’Allah azawajalb soit satisfait de ses successeurs (califes) bien dirigés : Abou Bakr, 'Omar, 'Othman et Ali et les autres compagnons radi allahu anhumet ses Frères jusqu'au Jour de la Résurrection.

Qu'Allah azawajalb nous protège tous contre le mal des mauvais caractères et des passions, il est certes celui qui entend les invocations, et c’est celui vers qui est l’espoir, il nous suffit et est notre meilleur garant.

band decoSi j'ai écrit quelque chose qui contredit ce qu'Allah azawajalbdit, ou ce que le Prophète Mohammed saws a dit, fait ou toléré, ou un principe établi par consensus, il s'agit d'une erreur de ma part et l'influence du diable, cela est à délaisser. Seul le Prophète Mohammedsaws est infaillible dans ce qu'il a dit ou a fait. Seul Allah azawajalb est Parfait.

Je demande humblement à Allah azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du Prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

Arabesque
arabesque centrale
Arabesque

© Copyright 2023 - L'Islam.com - La religion Véridique
Louange à Allah pour nous avoir permis de créer ce site. Qu'Allah nous protège et tous ceux qui visitent ce site

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
Analytique
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner