decorarabesqueD2decorarabesqueG2

Le hidjab

Le hidjab est un habit que la femme porte au-dessus des vêtements ordinaires et qui la couvre de la tête aux pieds, afin de mieux la voiler et l’éloigner davantage de la tentation. C’est ainsi que doit faire la femme, qu’elle soit à la campagne ou en ville. Elle doit s’attacher aux règles de l’Islam et faire l’effort de couvrir sa `Awra. Ses vêtements doivent être un juste milieu, ni trop serrés montrant ainsi les formes du corps, ni trop amples pouvant faire apparaître des parties de son corps. Ils doivent en outre couvrir la tête, le visage et les mains quand elle est en présence d’un homme étranger, même s’il s’agit de son cousin germain, du mari de sa sœur ou du frère de son mari. Pendant la prière, elle doit couvrir tout le corps sauf le visage. Quant aux mains, il est préférable de les couvrir, mais il n’y a aucun mal à les découvrir. Concernant les pieds, la majorité des savants pensent qu’il faut les couvrir durant la prière, et qu’il n’est pas permis de les montrer. La femme, lors de la prière, doit les couvrir en portant soit un habit long, soit des chaussettes, etc…

La tenue vestimentaire de la femme musulmane "le hidjab" n'a pas comme vocation d'être le symbole de la soumission de la femme à l'homme comme le souligne certain détracteur, et que les musulmanes qui ont choisi de se couvrir la chevelure et la poitrine ne le feraient que par pudeur et imposé par Allah azawajalb.

Allahazawajalb dit : " Voici une sourate que Nous avons fait descendre et que Nous avons imposée, et Nous y avons fait descendre des versets explicites afin que vous vous souveniez " (Coran 24/1)

La femme musulmane pieuse doit se vêtir de son voile légal chaque fois qu'elle sort de sa maison ; c'est l'habit islamique que les textes du Noble Coran et les Hadiths du Messager d'Allah saws ont déterminé sans équivoque. Elle ne doit pas quitter sa maison ou apparaître devant des hommes, autres que ceux qui lui sont interdits en mariage, comme le stipulent le Coran :

Allahazawajalb dit : "Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qu'en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris ou à leurs pères ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils ou aux fils de leurs maris, à leurs frères ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs ou aux femmes musulmanes ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. ..." (Coran 24/31)

Aussi Allah azawajalb dit : "Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviterons d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux." (Coran 33/59)

Elle ne peut être en aucun cas comme cette catégorie de femmes sous-habillées que connaît la société actuelle dite moderne, qui n'on cure de la religion d'Allah azawajalb et dont l'idéologie féministe est vantée par ceux dont les cœurs sont aveugles et sourds au rappel d'Allahazawajalb.

Les normes relatives aux vêtements que le musulman et la musulmane portent en public, doivent recouvrir leur 'awra, doivent être suffisamment amples pour ne pas mouler ni révéler les attraits corporels de ce qui fait partie de la 'awra, ni transparent ; doivent être différents, dans leur aspect, de ceux que l'usage destine à l'autre sexe, ne pas exhaler en public un parfum fort, c'est-à-dire qui soit ressenti à distance (un parfum discret qui est autorisé).

Du moment qu'ils restent dans le cadre de ces principes, les vêtements que porte la musulmane peuvent être embellis de manière modérée. De plus, la musulmane peut s'embellir le visage, le kohol sur les yeux, les mains avec du henné sans d'excès, (mais jamais avec le maquillage comme les occidentaux), porter des bijoux qui ne doivent pas faire entendre de cliquetis et tant que cela n'est pas fait par fierté ou pour attirer l'attention.

L'islam a placé des limites, fondées sur le constat du fait qu'entre hommes et femmes il y a une attirance naturelle existe qui doit être maîtrisée sous peine de tomber dans ce qui ne devrait pas être, avec toutes les répercussions que cela entraîne alors au niveau de la spiritualité, de l'éthique de la vie et de la sérénité des familles. La tenue de la musulmane à l'extérieur de chez elle doit donc être d'un juste milieu : ni négligée, ni excessive au point d'attirer immanquablement tous les regards. Un des objectifs de la tenue que l'islam propose à la femme : protéger ses attraits personnels des regards qui cherche cette délectation (taladhdhudh).

L’Islam a donc prévu des dispositions pour la protection de la femme et a légiféré tous les moyens qui peuvent garantir la sauvegarde de son intégrité qui constitue la base de sa collaboration avec l’homme, et ce, contre tout ce qui peut la menacer.

Ces moyens sont : Que tous deux baissent le regard, de façon à ne pas être attiré par la nature séductrice de l’autre, ne pas regarder avec désir et ne pas fixer le regard sans nécessité. Allah azawajalb, Le Très Haut, dit : "Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, et de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ... " (Coran 24/ 30-31). 

La femme doit se conformer au port d’une tenue correcte qui cache ses atours à l’exception du visage et des mains, une tenue qui ne soit pas transparente et qui ne moule pas le corps. Allah azawajalb, Exalté soit-Il, dit : "... et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; ..." (Coran 24/31) et dit aussi : "Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux." (Coran 33/59

Se conformer aux règles de bienséance dans leur collaboration avec les hommes et ce dans :

Son langage : qui doit être loin de la séduction. Allah azawajalb, Exalté soit-Il dit : "... ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade (l'hypocrite) ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent." (Coran 33/32)

• Sa démarche : Allah azawajalb, Le Très Haut, dit : "... Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. ..." (Coran  24/31) et qu’elle soit comme celle décrite par Allah azawajalb : "Puis l'une des deux femmes vint à lui, d'une démarche timide, ..." (Coran 28/25).

Ses gestes : elle ne doit pas émettre des gestes provocateurs qui peuvent mener à la dérive et pousser l’autre partie à commettre des débordements, et qu’elle doit respecter la discrétion. Elle doit éviter tout ce qui peut exciter et attirer. Allah azawajalb, Le Très Haut, dit : "... et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes..." (Coran 24/31).

Abou Hourayra radi allahu anhu rapporte que le Prophète d’Allah saws a dit : "Deux catégories des gens de l’Enfer que je n’ai pas encore vu : des hommes portant des fouets pareils aux queues des bovins et frappant les autres. Des femmes dévêtues, bien que vêtues, séductrices et faciles à séduire. Elles portent une coiffure haute comme la bosse recourbée des chameaux à longs cous. Elles n’entreront jamais au paradis et n’en sentiront même pas l’odeur, bien que celle-ci soit perceptible de telle et telle distance."(Rapporté par Mouslim)

Ceux que la haine a aveuglé le cœur et ceux n'ont pas pu réaliser leurs buts, trouvent du plaisir de déclarer que l'Islam limite la liberté de la femme et ne la respecte pas en tant que personne, relayé par les femmes, propagandistes musulmanes et autres qui appellent à une plus grande liberté de la femme de nos jours ; celles-là ne font que véhiculer les illusions et mensonges au nom de la pensée libertine et soi-disant moderne en qualifiant ces principes musulmans de restrictions de la femme et de tradition arriérée.

Allah azawajalbdit :"Et Allah veut accueillir votre repentir. Mais ceux qui suivent les passions veulent que vous vous incliniez grandement (vers l'erreur comme ils le font)" (Coran 4/27)

Le Prophète saws a prédit la situation de certains individus, ainsi que leurs actions, ce qui a permis à ce que ses compagnons radi allahu anhum ainsi que nous-mêmes, soyons informés à leur sujet. Ainsi, la morale est de se retenir et de s’abstenir de ces actions, car elles conduisent au feu de l’Enfer, a'oudhou bil Allah.

 L'islam ne demande pas qu'à la femme de se vêtir. Pour l'homme aussi il a rendu obligatoire de cacher, en public, sa awra par des vêtements.

 Constat et témoignage significatif d'une femme occidentale, pourtant non musulmane

Une autre vidéo significative du système occidental actuel

Avec ces obligations, l'islam n'exprime pas l'idée que le corps humain (femme ou homme) négativement et qu'il faudrait donc le dissimuler. Il ne s'agit pas d'avoir honte de son corps. Il s'agit d'avoir de la pudeur pour le respect de soi et d'autrui.

L'entrevu des couples :

Chacun d’entre eux doit veiller à assurer une rencontre sécurisée en présence d’un Mahram (proche parent) ou dans un endroit public sûr, et ce, conformément à plusieurs Hadiths authentiques. Que la rencontre soit dans les limites que la nécessité exige.


Qu'Allah nous donner la force d’être à la hauteur de sa satisfaction et de sanctifier ce qu’il nous a enjoint de sanctifier.

band deco


Que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Ton serviteur et Messager, notre Prophète Mohammed saws, qu’Allah azawajalb soit satisfait de ses successeurs (califes) bien dirigés, les imams bien guidés : Abou Bakr, 'Omar, 'Othman et Ali et tous les autres compagnons radi allahu anhum et ceux qui les ont succédé et ceux qui ont succédé à ceux-là sur le même chemin jusqu’au jour de la résurrection.

Je demande humblement à Allah azawajalb de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du Prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

Nom d'Allah

Copyright ©  2022 - L'Islam.com - La religion Véridique