decorarabesqueD2decorarabesqueG2

 Les 10 jours de Dhoul-Hidja

Allahazawajalb par sa sagesse a créé les cieux et a fait que le meilleur ciel soit le septième ; Allahazawajalb  a créé les Anges honorés et a fait que c'est Djibrilalaihisalam soit le meilleur de tous ; Allahazawajalb créé l'humanité et a fait que le Prophète Mohammed saws soit le meilleur des enfants d'Adam alaihisalam. Allahazawajalb a favorisé les prophètes sur l'humanité et a fait que certains prophètes soient plus favorisés les uns par rapport aux autres. Allahazawajalb a créé les pays et à fait que la Sainte Mecque soit la meilleure ville au monde ; Allahazawajalb a créé les mois de l'année et le meilleur des mois, c'est Ramadan. Allahazawajalba créé les nuits et la meilleure des nuits est la nuit du destin et a fait que les meilleures nuits de l'année soit les 10 dernières nuit de Ramadan ; Allahazawajalba créé les jours de la semaine et le meilleur des jours, c'est le vendredi, et enfin, les dix meilleurs jours de l'année, soit les 10 premiers jours de Dhoul-Hidj.

Le mérite des 10 premiers jours de Dhoul-Hidja

Ils comportent des bienfaits immenses, car Allahazawajalb multiplie les récompenses des bonnes œuvres durant ces 10 jours.

Les dix jours de Dhoul-Hidja (le 12e mois de l'année du calendrier musulman) durant lesquels il est recommandé de faire des efforts dans les actes d’adoration comme la prière, le dhikr, le rappel d’Allahazawajalb, les aumônes, les contacts avec la famille, le fait de recommander le bien et d’interdire le mal, ...

Allah azawajalb dit  : " Par l'Aube ! Et par les dix nuits ! " (Coran 89/1-2). Ibn Kathîr -Rahimouhou Allah qu’Allah azawajalb lui fasse miséricorde - a dit : "Cela fait référence aux 10 (premiers) jours de Dhoul-Hijja."

Allah azawajalb a dit aussi : " … et pour invoquer le nom d’Allah aux jours fixés, … " (Coran 22/28). Ibn ‘Abbâs a dit à propos de l’explication de ce verset : "Ce sont les dix jours (de Dhoul-Hijja)."

Ibn 'Abbâs a dit aussi : "Le Prophète saws a dit : "Il n’y a pas d’œuvres meilleures que celles faites en ces 10 jours." Les Compagnons dirent : "Même pas le Jihad ?" Il dit : "Même pas le Jihâd, sauf un homme qui sortirait risquant sa vie, ses biens et qui ne reviendrait avec rien (c'est-à-dire, qu'il y perdrait sa vie et sa fortune). " (Rapporté par Boukhârî).

Ce qui est recommandé de faire pendant ces 10 jours

Il est recommandé de faire des efforts dans les actes d’adoration comme la prière, le rappel d’Allah, les contacts avec la famille, les aumônes, le fait de recommander le bien et d’interdire le mal, selon ses possibilités.

Il existe des textes qui donnent des précisions sur des actes à faire en particulier :

1 - Prononcer les formules de rappel : Dire "Allâhou Akbar" (Takbîr), "Lâ Ilâha Illallâh" (Tahlîl), "Al-Hamdou Lilâh" (Tahmîd), car selon le hadith d’Ibn ’Omar radi allahu anhu le Prophète saws a dit : "Il n’y a pas de jours plus importants auprès d’Allahazawajalb et au cours desquels les œuvres sont plus aimées de Lui, que durant ces 10 jours. Donc, dans cette période, répétez les formules "Allâhou Akbar", "Lâ Ilâha Illa'llâh", "Al-Hamdou Lilâh". " (Rapporté par At-Tabarânî).

L’imam Boukhârî - qu’Allah lui fasse miséricorde - a dit : " Ibn Omar et Abou Hourayra radi allahu anhum allaient au marché pendant les 10 jours et ils répétaient "Allâhou Akbar" et les gens répétaient derrière eux." (chacun pour soi, car il n’existe aucune preuve qui prouve qu’il faut dire cette formule en groupe, d’une seule voix).

Une formule acceptée est :

"Allâhou Akbar, Allâhou Akbar, Lâ Ilâha Illa'Llâh...
Allâhou Akbar, Allâhou Akbar, Wa Lilâhil-Hamd."

Et Ibn ‘Omar répétait le Takbîr à Mina pendant ces 10 jours, après les prières, au moment de se coucher, dans sa tente, dans ses assemblées et lors de ses promenades. Il est recommandé de dire le Takbîr à haute voix, selon ce qu’ont fait ‘Omar, son fils et Abou Hourayra radi allahu anhum.

2 - Le jeûne :  certaines femmes du Prophète saws  rapportent : " Le Prophète saws jeûnait les 9 (premiers) jours de Dhoul-Hijja, le jour d’Achoura, et trois jours par mois." (Rapporté par l’imam Ahmad, Aboû Dâwoûd et An-Nassaï).

3 - Multiplier les bonnes actions : Profitons de cette période bénie, où les récompenses sont multipliées, pour augmenter nos actes d’adoration quotidiens, mais aussi pour multiplier les bonnes actions, comme rendre visite à ses parents, s’occuper de sa famille, éduquer ses enfants, venir au secours des pauvres.

4- Lire le Saint Coran : Ouvrez votre Coran, relisez les versets que vous avez peut-être oubliés, apprenez des sourates, en essayant de les prononcer le mieux possible, par exemple en vous aidant d’un livre de Tajwid. Surtout, essayez de bien comprendre le sens de ce que vous lisez, pour être totalement en phase avec le Message.

5 - Faites beaucoup de dhikr : Faire beaucoup de dhikr. À la Mecque, la Talbiya sera répétée jour et nuit par les pèlerins ; ceux qui sont chez eux doivent aussi louer Allahazawajalb en permanence pendant ces dix jours.

6 - Le jeûne du jour d’Arafat (9e jour de Dhoul-Hijja) : jeûner ce jour est une Sunna confirmée pour celui qui n’effectue pas le pèlerinage, selon le hadith du Prophète saws : "J’espère la récompense d’Allah que ce jeûne efface tes péchés de l’année écoulée et ceux de l’année à venir." (Rapporté par Mouslim).

7 - Le Hadj et la ‘Omra : Abou Hourayraradi allahu anhu rapporte du Prophète saws qu’il a dit : "Accomplir la Omra efface les péchés entre cette Omra et la dernière, et un Hadj accepté (d’Allah) n’a d’autre récompense que le paradis."  (Rapporté par Boukhârî et Mouslim).

Quelques règles se rapportant au sacrifice

 C’est une Sunna confirmée et il est détestable de la délaisser, si l’on a les moyens de la faire, selon le hadith d’Anas radi allahu anhu que le Prophète saws a sacrifié deux béliers cornus de couleur grisâtre ; il les égorgea lui-même en disant : "Bismillâh Wallâhou Akbar".

Si une personne (le sacrificateur) a l’intention de sacrifier et qu’il rentre dans les 10 premiers jours de Dhoul-Hijja, il lui est interdit de se couper les cheveux, les ongles et la peau jusqu’à ce qu’il sacrifie sa bête, car, selon Oum Salama radi allahu anha1, le Prophète saws a dit : " Lorsque vous entrez dans les 10 jours (de Dhoul-Hijja) et que l’un d’entre vous veut sacrifier une bête, qu’il s’abstienne de se couper les cheveux et les ongles."

Que faut-il sacrifier ?

La bête à sacrifier doit être soit un chameau ou une vache (à partager entre plusieurs personnes maximum 7 personnes) soit un ovin selon la parole d’Allah azawajalb : " … afin qu'ils prononcent le nom d’Allah sur la bête de cheptel qu'il leur a attribuée. … " (Coran 22/34)

La condition pour que la bête soit bonne à sacrifier Sont :

L'âge de l'animal à sacrifier : est de cinq ans pour les camélidés, de deux ans pour les vaches et le bœuf, et d'une année pour les moutons et chèvres.

Qu’elle soit exempte de défauts apparents, selon la parole du Prophète saws : "Quatre (défauts) font que le sacrifice n’est pas accepté : la bête borgne de manière apparente, la bête visiblement malade, la bête boiteuse de manière évidente et la bête maigre que l’on ne peut récupérer." (Rapporté par At-Tirmidhî).

Le moment propice pour égorger la bête

Le moment propice débute après la prière de l’Aïd, selon le Prophète saws : "Celui qui égorge avant la prière a sacrifié pour lui-même, et celui qui égorge après la prière a parfait son sacrifice et a accompli la Sunna des musulmans." (Rapporté par Boukhârî et Mouslim).

Il est de la Sunna pour qui sait égorger, d’égorger sa bête lui-même en disant : "Bismillah wallâhou Akbar, Ô Seigneur, ceci est de la part d’untel " (et il se nomme lui-même ou la personne qui lui a recommandé d’offrir ce sacrifice) car le Prophète saws a égorgé un bélier en disant : "Bismillah wallâhou Akbar, Ô Seigneur, ceci est de ma part et de la part de tous ceux de ma communauté qui n’ont pas sacrifié." (Rapporté par Abou Dâwoud et Tirmidhî).

La répartition (de la viande) du sacrifice

Il est de la Sunna pour la personne qui sacrifie de manger une partie de la viande de la bête sacrifiée (la première chose dont le Prophète saws mangeait le jour de l’Aïd était le foie du mouton), d’en distribuer aux proches de la famille et aux voisins, et d’en faire aumône d’une partie aux pauvres.

Allah azawajalb dit : "... " Mangez-en vous-mêmes et faites-en à manger le besogneux misérable." (Coran  22/28)

Certains Pieux Prédécesseurs (Salaf) aimaient à partager la viande en trois : un tiers pour eux-mêmes, un tiers en cadeau et un tiers en aumône pour les pauvres. Et on ne donne pas à la personne qui a abattu la bête de cette viande comme salaire pour son travail.

Rappel Important : Méfiez-vous de ceux et de celles qui vous promettent des bêtes sacrifiées pour l’Aïd-el-Adhâ et livrées dans la matinée du premier jour de la fête. Il est impossible pour un abattoir ou un boucher de sacrifier les bêtes conformément à la Sunna et de vous le livrer au mieux avant la soirée du premier jour. Orientez-vous vers les boucheries ou les abattoirs qui sont contrôlés ce jour-là par des organismes musulmans de certification halal. Et enfin pour votre sécurité alimentaire, évitez les sacrifices illégaux qui sont opérés en dehors des abattoirs. Cela peut aussi vous attirer des ennuis et des amendes.

* 12e mois du calendrier musulman, le mois du Pèlerinage.
 

Wa Allâhou A’lam
Allah saws vertest le plus savant

Qu'Allah saws vert nous protège tous contre le mal des mauvais caractères et des passions, il est certes celui qui entend les invocations, et c’est celui vers qui est l’espoir, il nous suffit et est notre meilleur garant.

band deco

Je demande humblement à Allah  de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du Prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

Copyright ©  2022 - L'Islam.com - La religion Véridique