decorarabesqueD2decorarabesqueG2

Le jeûne de Ramadân

Le jeûne du mois de ramadan est un jeûne diurne, c’est-à-dire un jeûne que l’on pratique seulement la journée. Journée dans un sens très précis : quand on jeûne, pendant ramadan et tout au long de l’année, une journée ne commence pas avec le lever du soleil, mais avec l’aube jusqu'au coucher du soleil.

Le jeûne (quatrième pilier de l'Islam) est une excellente école qui nous apprend la patience, la compassion, la générosité, l'altruisme, l'amour du prochain, le bon comportement, la réconciliation, la maitrise de soi ... Le jeûne de ramadan suscite la fraternité et l'amour loin de tout égoïsme et de tout matérialisme.

Allah azawajalb dit :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ ءامَنُواْ كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّيَامُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِن قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ

"Ô les croyants ! On vous a prescrit as-Siyãm comme on l'a prescrit à ceux d'avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété," (Coran 2/183) C’est-à-dire : le jeûne est un devoir pour vous" . Cette obligation a été révélée au mois de Cha'ban de la deuxième année après l'Hégire.

Le jeûne du mois de Ramadan est une obligation éminente et fait partie des choses les plus importantes de l'Islam. Les musulmans se réjouissent de son approche ; c'est le mois des bienfaits, des actes d'obéissances et des bénédictions. C'est le meilleur mois de l'année et il contient la meilleure des nuits, la nuit de al-qadr (la nuit du destin). Jeûner, c'est s'abstenir pendant la journée de ce qui rompt le jeûne, en ayant l'intention dans le cœur et à l'esprit, la veille du jeûne. C'est une obligation pour tout musulman pubère, sain d'esprit, capable de jeûner. Toutefois, le jeûne n'est pas valable de la part de la femme qui a ses règles ou ses lochies et pour la personne qui a perdu la raison.

Allah azawajalb a défini ce mois en disant " C'est le mois de Ramadan durant lequel le Coran fut révélé ". Voilà le moment durant lequel il faut observer le jeûne imposé par Allah azawajalb.

"C'est le début du mois de Ramadan pour les musulmans. Ils doivent s'abstenir de boire et de manger,
d'avoir des rapports charnels de l'aube jusqu'au coucher du soleil.
"

Cette phrase, qui d'entre nous ne l'a jamais entendu, à la télévision, à la radio... ou lu dans les journaux. "Mais cela doit être dur, comment vous faites ? Je ne pourrais pas...". Cette remarque fait également partie des grands classiques que les musulmans entendent régulièrement, à l'approche, pendant ou après le mois sacré du Ramadan. Et pourtant le carême et bien prescrit dans les anciens Livres révélés, mais les sociétés actuelles sont complétement aveugles à la religion, elles pensent être au-dessus et s'en dispenser. Le jour de résurrection approche à grand pas, mais ils sont aveuglés aujourd'hui, et demain devant leur créateur, qu'en serait-il ?  Ils seront aveugles aussi.

Allah azawajalbdit : " Et quiconque aura été aveugle ici-bas, sera aveugle dans l'au-delà, et sera plus égaré (encore) par rapport à la bonne voie." (Coran 17/72)

Allah azawajalbdit : " Et quiconque se détourne de Mon Rappel, une vie pleine de gêne, et le Jour de la résurrection Nous l'amènerons aveugle au rassemblement". Il dira : Ô mon Seigneur, pourquoi m'as-Tu amené aveugle alors qu'auparavant je voyais ?" (Allah lui) dira : " De même que Nos Signes (enseignements) t'étaient venus et tu les as oubliés, ainsi aujourd'hui tu es oublié " (Coran 20/124-126)

L'objectif de tout Musulman est de plaire à Allah azawajalb pour gagner le Paradis. Plaire à Allahazawajalb, c'est l'aimer, le craindre et lui obéir. Le jeûne est une obligation pour tout musulman en âge et en capacité de le faire. Le jeûne n'est pas une obligation apparue à l'époque du Prophète Mohammed saws. Il existait déjà depuis des millénaires. Les précédents Prophètesalaihisalam jeûnaient également. Toute personne remplissant les conditions et sachant qu'elle doit jeûner doit donc respecter les règles du jeûne.

Ainsi, il est d'une grande importance pour les musulmans de jeûner. Le Prophète Mohammed saws a dit : "Si les croyants avaient véritablement conscience de la bénédiction qu'il y a dans le fait de jeûner durant le mois de Ramadan, ils souhaiteraient que ce mois dure toute l'année.

Le Prophète saws a dit : " Il y a au Paradis une porte appelée ar-Rayâne, et au jour de la Résurrection seuls les jeûneurs y entreront. Et personne d'autre qu'eux ne pourra y entrer. On dira " Où sont les jeûneurs " Ils se lèveront et personne d'autre qu'eux n'entrera par cette porte. Une fois qu'ils y seront entrés, elle sera fermée et plus personne ne pourra y accéder ". (Rapporté par Boukhâri et Mouslim).

Les musulmans doivent jeûner et rompre le jeûne du mois de Ramadan à la vision du croissant lunaire. S'ils ne peuvent le voir alors ils doivent compléter le mois à 30 jours, autant pour le mois de Cha'bân que pour le mois de Ramadan. Si le croissant de Chawâl n'est pas visible il faut compléter le mois à 30 jours.

Force est de constater que l'opinion publique, à très grande majorité, focalise toujours sur le "Comment ?" du Ramadan et non sur le "Pourquoi ?". Malheureusement, c'est aussi trop souvent le cas pour de nombreux frères et sœurs, en France notamment. Dès leur plus jeune âge, le Ramadan s'est résumé à se lever à quatre heures du matin pour manger, se priver de boisson et de nourriture pendant la journée et manger le soir après le coucher du soleil. Il n'est pas étonnant qu'ils ne sachent pas pourquoi ils jeûnent ; certains ont d'ailleurs abandonné cet important pilier de l'Islam. Et pourtant, le Coran et la tradition du Prophète Mohammed saws rassemblent d'importants éléments sur le Ramadan, son importance, sa signification, les conditions pour qu'il se déroule bien, et surtout les conditions de son acceptation par Allah azawajalb.

Abou Hourayra radi allahu anhu raconte que le Saint Prophète Mohammed saws a dit : "Allah le Tout-puissant déclare : "Tous les actes de l’homme sont accomplis pour sa propre personne, à l’exception du jeûne qui est pour Moi."

Le Saint Prophète saws a dit : "Toutes les bonnes œuvres du fils d’Adam sont démultipliées du simple au décuple, jusqu’à sept cents fois, dit Allah azawajalb, sauf le jeûne, qui M’appartient et J’en octroie la rétribution ; (le serviteur) y abandonne son désir, sa nourriture et sa boisson pour Moi." Il dit aussi : "Le jeûneur a deux joies, une première lors de la rupture du jeûne et une seconde lorsqu’il retourne à son Seigneur. L’haleine du jeûneur est plus parfumée auprès d’Allah que le musc." (Rapporté par Mouslim)

Le Saint Prophète saws a dit : " Par Celui qui tient la vie de Mohammed saws entre ses mains, Allah azawajalb apprécie davantage l’haleine du jeûneur que le parfum du musc. Celui qui jeûne éprouve deux joies : la première lorsqu’il rompt son jeûne et la deuxième lorsqu’il rencontre Son Seigneur en raison de son jeûne." (Rapporté par Boukhari)

Abou Hourayra radi allahu anhu raconte que le Saint Prophète Mohammed saws a dit : "Allah n’a que faire du jeûne de celui qui n’évite pas le mensonge et la duperie." (Rapporté par Boukhari)

Le jeûne ne se limite pas seulement à délaisser la nourriture et la boisson, non. Il est facile de ne pas manger et boire. Le plus important est de faire jeûner ses membres, sa langue, de tout ce qui est interdit par Allah azawajalb. Le musulman doit délaisser tout cela et dire : je suis en état de jeûne. Il ne convient pas que je me dispute avec toi.

Le jeûne est un bouclier aussi, lorsque vous jeûnez, évitez de prononcer des paroles veines ou de vociférer ; et si quelqu’un vous insulte et vous cherche querelle, (passez votre chemin) et dites : "Je jeûne". 

Il a été authentifié du Messager sawsd’Allah azawajalb qu’il annonçait à ses compagnons l’arrivée du mois de Ramadan, et les informait que les portes de la miséricorde et du paradis restaient ouvertes pendant ce mois, que les portes de l’enfer étaient fermées et les diables enchaînés.

Le Messager saws a dit  : "Lorsque vient le mois de Ramadan, les portes du Paradis sont grandes ouvertes, les portes de l'enfer solidement fermées et les démons soigneusement enchaînés. " (Rapporté par Boukhari)

Il a dit saws aussi : "Le mois de ramadan vous est venu, mois de bénédiction de laquelle Allah vous couvre pendant celui-ci, la miséricorde descend, les péchés cessent et l’invocation est exaucée. Pendant ce mois, Allah observe votre concurrence dans l’accomplissement des bonnes actions et s’en vante auprès de Ses anges. Montrez à Allah lequel parmi est le meilleur en bonnes actions, et certes le perdant est celui qui est privé (pendant ce mois) de la miséricorde d’Allah."

Et Il dit saws : "Celui qui jeûne le mois de Ramadan, qui prie les nuits de Ramadan, qui prie la nuit d’Al-Qadr avec foi et en espérant la récompense d’Allah, ses péchés passés lui seront pardonnés"

'Aïcha radi allahu anha1 rapporte avoir demandé au Prophète saws : " Ô Messager d’Allah ! Si jamais je sais quelle nuit est la Nuit du Mérite, que dois-je dire durant cette nuit ?" Il lui enseigna l’invocation suivante :"Allâhoumma innaka `afouwwoun touhibbou al-`afwa fa`fou `annî, Ô Allah ! Tu es Celui qui pardonne sans cesse, et Tu aimes le pardon. Pardonne-moi donc." (Rapporté par Ahmad, Ibn Mâjah et At-Tirmidhî)

Le Prophète saws a dit : "Cherchez la nuit du Destin parmi les nuits impaires de la dernière décade du mois de Ramadan" (Rapporté par Boukhari). C'est-à-dire la nuit dont le lendemain correspond au 21, 23, 25, 27 ou 29 de Ramadan.

Le Prophète saws a dit : "Quiconque passe la Nuit du Mérite (Laylatoul-qadr) en veillée pieuse avec fois et espoir de récompense divine sera absout de ses péchés antérieurs et quiconque jeûne le mois de Ramadan avec foi et espoir de récompense sera absout de ses péchés antérieurs." (Rapporté par Boukhari, Mouslim, Abou Dawoud, Nassaï et Ibn Majah)

Le Messager d’Allah saws a dit : " Quiconque oublie pendant qu’il jeûne et mange ou boit, qu’il poursuive son jeûne. En réalité, c’est Allah qui lui a donné à manger et à boire. " (Rapporté par Boukhari et Mouslim).

Et les hadiths sur les vertus de Ramadan, de veiller ses nuits en prière et du jeûne sont très nombreux. Il convient au croyant qu’il profite de cette occasion qu’Allah azawajalb lui a accordé d’atteindre qui est le mois de Ramadan. Donc, qu’il s’empresse vers l’obéissance, s’éloigne des mauvaises actions et s’efforce d’accomplir ce qu’Allah azawajalb lui a rendu obligatoire, surtout les cinq prières, car elles sont le pilier de l’islam et les obligations les plus importantes après les deux attestations. Il est obligatoire à chaque musulman et musulmane de les préserver et de les accomplir en leurs temps avec recueillement et quiétude.

Pour ce qui concerne la prière de nuit durant le mois de Ramadan, les "tarawih", elles sont de onze unités de prière, le withr comprit, en allongeant la récitation, l'inclinaison et la prosternation comme le faisait le Prophète saws, les quelques nuits qu'il a faites avec les fidèles.

Le jeûne de Ramadân devient obligatoire dans l'un des deux cas suivants :

Lorsque le mois de Cha'ban a atteint trente jours.

Lorsque l'on aperçoit le croissant de lune du mois de Ramadan, la nuit précédant le trentième jour de Cha'ban, conformément à la parole du Prophète : "Jeûnez à la vue du croissant et interrompez le jeûne à la vue du croissant et si l'observation est gênée par des nuages par exemple, poursuivez le compte de Cha'ban à trente jours". (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

Celui qui a vu le croissant de lune de Ramadan doit jeûner et il est devenu un devoir de jeûner à celui qui ne l'a pas vu, mais a été informé par un musulman juste, libre, et qui n'est pas connu comme étant menteur.

Les obligations du jeûne sont au nombre de deux :

L'intention : elle est faite dans le cœur pour chaque jour. On dit par exemple dans son cœur : (nawaytou sawma ghadin 'an 'ada'i fardi Ramadâna hadhihi s-sanata 'imanan wa-htiçaban li l-Lahi ta'ala) ce qui signifie : "J'ai l'intention de jeûner le jour qui vient par accomplissement de l'obligation du jeûne de Ramadan de cette année, par acte de foi et par recherche de la récompense de Allah azawajalb". Le temps de l'intention commence avec le coucher du soleil et dure jusqu'à l'aube. Ce qui est important à savoir, c'est que l'intention n'est pas un acte verbal, mais dans le cœur.

L'abstinence des choses qui rompent le jeûne : depuis l'apparition de l'aube véritable jusqu'au coucher du soleil.

Si l’individu mange pendant son jeûne par oubli, ceci n’invalide pas son jeûne. En effet, le Prophète sawsa dit : " Celui qui, par mégarde, mange et boit en état de jeûne doit poursuivre son jeûne, car c’est Allah qui l’a alimenté et l’a abreuvé. " (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

Les causes de rupture du jeûne sont nombreuses, parmi elles, il y a :

Manger : ne serait-ce qu'un grain de sésame ou boire ne serait-ce qu'une goutte d'eau ou de médicament, si on se rappelle qu'on est en train de jeûner.

Les gouttes : dans le nez ou les oreilles, si le médicament parvient jusqu'à l'intérieur du corps et également le clystère par les deux orifices inférieurs, antérieur ou postérieur. Les gouttes dans les yeux en revanche, ne rompent pas le jeûne ni l'injection dans la peau, le muscle ou les veines.

L'évanouissement (qui dure) toute la journée : quiconque s'est évanoui toute la journée de l'aube au coucher du soleil, son jeûne n'est pas valable. Il en est de même pour celui qui est atteint de folie, ne serait-ce qu'un instant.

Se faire vomir : en mettant son doigt ou quelque chose du même genre dans la bouche pour provoquer la sortie du vomi. Par contre, le jeûne n'est pas rompu par un vomissement involontaire du moment qu'on n'en avale rien.

L'apostasie : par l'une de ses trois sortes : par la croyance, l'acte ou la parole.

Avoir des rapports charnels : par envie, l'acte lui-même ou l'intension.

Le prélèvement de sang : Invalident le jeûne tout prélèvement de sang par ventouse (hijâma) ou saignée, etc., dont le prélèvement a des effets sur l’organisme comme les effets produits par les ventouses. Par contre, les prélèvements réduits de sang pour les analyses ou autres n’invalident pas le jeûne, car ils n’ont pas d’effets sur l’organisme comme l’affaiblissement produit par les ventouses.

Toutes ces causes de ruptures du jeûne n’invalident le jeûne que sous trois conditions :

1 - La personne ne doit ignorer ni les lois régissant l’invalidation du jeûne ni la période obligatoire du jeûne.
2 - La personne doit être consciente de ses actes.
3 - La personne ne doit pas être contrainte, mais libre de ses choix.

 Allah azawajalb dit : " ... Nul blâme sur vous pour ce que vous faites par erreur, mais (vous serez blâmés pour) ce que vos cœurs font délibérément. ... " (Coran 33/5)

Celui qui a rompu un jour de jeûne de Ramadan en mangeant, en buvant ou en se faisant vomir s'est chargé d'un péché et du rattrapage immédiat après Ramadan et le jour de la fête. Ce n'est pas un devoir pour lui de donner de l'argent aux miséreux ou aux pauvres. L'expiation de la rupture jeûne volontairement est de 60 jours consécutif par jour non jeûne.

Remarque utile : il est interdit de jeûner le jour de la Fête de la fin du jeûne (Aïd El-fitr) et le jour de la Fête du sacrifice (Aïd El-Adha), ainsi que les trois jours qui suivent le jour de la Fête du sacrifice (El-Adha).


Wa Allâhou A’lam
Allah azawajalb est le plus savant

band decoJe demande humblement à Allah azawajal de m'accorder la sincérité dans l'intention et Sa Clémence et d'unir tous les musulmans 
sous la bannière du Prophète Mohammed saws afin que nous soyons parmi les gagnants le Jour du Jugement.

Copyright ©  2022 - L'Islam.com - La religion Véridique
Louange à Allah pour nous avoir permis de créer ce site. Qu'Allah nous protège, ainsi que tous ceux qui nous suivent.